Aller au contenu


Information tutoriel

  • Ajouté le: juin 04 2008 05:54
  • Date Updated: sept. 15 2014 01:28
  • Lectures: 14619
 


* * * * *
0 Notes

[Composant] La résistance

Posté par 4Aklisme on juin 04 2008 05:54
Introduction


Ce cours va vous expliquer plus en détail ce qu'est une résistance, voir qu'il existe différent types de résistances, mais surtout comment reconnaitre et calculer sa valeur.
(Ce tuto ne rentrera pas dans les détails physiques c'est à dire n'expliquera pas le comportement en fréquence, comportement au bruit, des résistances...)



Définition


La résistance est un composant électronique qui augmente volontairement la résistance d'un circuit et dont le courant qui la traverse et la tension à ses bornes sont proportionnels.
La résistance est bidirectionnelle , il n'y a pas de sens obligatoire du passage du courant.

Voici son symbole Européen :
Image IPB

Voici son symbole Américain :
Image IPB

On trouve des résistances de valeur fixe qui permettent d'avoir une tension ou un courant déterminé à un endroit dans un circuit.
On trouve aussi des résistances variables appelées 'potentiomètre' qui permettent de modifier la valeur de la résistance et ainsi changer la tension à ses bornes ou le courant la traversant.
On trouve aussi des résistances de puissances qui permettent de dissiper une plus grande puissance que les résistances 'normales'.
Chapitre suivant : Principaux types
4Aklisme



Principaux types

Il existe différents types de résistances pour divers applications.

-Les résistances à couche de carbone :

Image IPB

Elles sont obtenues par une dépose par pyrolyse de carbone sur un bâtonnet en céramique.
Ce sont celles que l'on utilise le plus souvent.

-Les résistances à couche métallique :

Image IPB

Elles sont obtenues par l'évaporation de métaux sur un bâtonnet en céramique ou en verre.
Elles sont souvent utilisées comme résistance de précision.

-Les résistances bobinées :

Image IPB

Elles sont obtenues par un bobinage de fil résistant sur un support ayant une bonne tenue en température.
Elles sont souvent utilisées comme résistance de puissance.


Chapitre suivant : Valeurs normalisées.
4Aklisme




Valeurs normalisées

Dans le commerce on ne trouve pas n'importe quelle valeur de résistance. Par exemple si on demande à un marchand une résistance de 95,87654098 Ohm, il risque de nous regarder bizarrement...
Pour chaque résistance on a une tolérance sur sa valeur, car jamais une résistance fera exactement sa vrai valeur.

Donc on a établi des valeurs normalisées et un code de couleurs pour définir une valeur de résistance.

1 – Les valeurs normalisées :


La norme CEI60063 définit des valeurs préférentielles définit pour les résistances.
On les a classées par série :

Série E6 : (tolérance +/- 10 %) 10, 15, 22, 33, 47, 68.
Série E12 : (tolérance +/- 5 %) 10, 12, 15, 18, 22, 27, 33, 39, 47, 56, 68, 82.
Série E24 : (tolérance +/- 2 %) 10, 11, 12, 13, 15, 16, 18, 20, 22, 24, 27, 30, 33, 36, 39, 43, 47, 51, 56, 62, 68, 75, 82, 91.


Il existe d'autre série plus pointilleuse sur les valeurs pour les résistances de précisions qui ont des tolérances < à 1 %

La série la plus courante est la série E12. Souvent c'est dans celle-ci que nous irons pioché nos résistances. Exemple série E12 : 10 ohm, 100 ohm, 1 Kohm, 10 Kohm, 560 ohm, 150 Kohm...

Exemple :
Après calcul il me faut une résistance de 16789,5 ohm. Dans la série E12 on trouve les valeurs 15 et 18 qui sont le plus proche de ce qu'il me faut. Donc je prendrai soit 15 Kohm soit 18 Kohm pour ma résistance.

2 – Le code couleurs :


Pour repérer la valeur sur les résistances on a mis en place la norme CEI60757 qui est un code couleur.

Voici le tableau du code couleurs :
Image IPB

Il existe une phrase qui permet de retrouver facilement la première lettre de chaque couleur, pour ce souvenir du code couleur :

Citation
Ne Manger Rien Ou Jeûner Voila Bien Votre Grande Bêtise

Noir
Marron
Rouge
Orange
Jaune
Vert
Bleu
Violet
Gris
Blanc

Image IPBUn exercice met en pratique ce tableau :
http://www.robotix.f...cices-34-6.html



Image IPBMerci à Samoht, qui a contribué à améliorer ce chapitre.


Prochain chapitre : Quelques calculs autour de la résistance.
4Aklisme



Quelques calculs autour de la résistance

Image IPBJe tiens à remercier Miky-mike pour sa participation à l'amélioration de ce chapitre...

1- La loi d'ohm :


On note U la différence de potentiel entre les bornes d'une résistance et I le courant qui la traverse. Ils sont fléchés de la façon suivante :
Image IPB
Loi d'ohm : Image IPB

R en ohm.
U en volt.
I en ampère.


2- Puissance dissipée par une résistance (en continu) :


La puissance des résistances est dissipée par effet Joule.

Image IPB

P en Watt.
R en ohm.
I en Ampère.


3- Association des résistances :


Association série : Image IPB
Image IPB

Simplification : Si par exemple on a 'n' résistances de même valeur 'R' en série, on peut écrire que : Image IPB

Association parallèle : Image IPB
Image IPB

Simplification : Si par exemple on a 'n' résistances de même valeur 'R' en parallèle, on peut écrire que : Image IPB

Simplification (2) : Si l'association est composée de deux résistances R1 et R2 on peut écrire que : Image IPB

4- Pont diviseur de tension :


Le pont diviseur de tension est une méthode qui permet de calculer la tension aux bornes de la résistance R2 sans connaître le courant traversant les résistances R1 et R2 et sans connaître la tension aux bornes de R1. (Il suffit de connaître R1, R2 et la tension Uin pour trouver la tension UR2)

Image IPB

La formule :
Image IPB

Voici le détail du calcul pour arriver à cette formule :
Je note I le courant traversant les résistances.

Donc Image IPB Et Image IPB

Donc Image IPB

Donc Image IPB

5 – Pont diviseur de courant :


Image IPBAvant de vous montrer la formule du pont diviseur de courant, je veux être sûr que vous sachiez ce qu'est une conductance : ''La conductance est l'inverse d'une résistance et est exprimée en Siemens (S)''. C'est à dire que si une résistance vaut 2 Ohms, sa conductance sera de ½ Siemens. On note G la conductance.

La méthode du pont diviseur de courant permet de calculer la valeur de I3 en connaissant I et la tension U aux bornes des résistances. On utilisera les conductances des résistances (noté G1, G2 et G3).

Image IPB

La formule :
Image IPB

Voici le détail du calcul pour arriver à cette formule :
Image IPB
et Image IPB

Image IPB

Je remplace U dans la formule de I3 :
Image IPB


Prochain chapitre : Comment choisir sa résistance.
4Aklisme




Comment choisir sa résistance


Nous allons voir ici comment bien choisir une résistance.
Pour cela je prendrai l'exemple d'une résistance en série avec une LED dont voici le schéma :
Image IPB
Pour que ma LED fonctionne convenablement il me faut Image IPB et Image IPB.

Donc Image IPB.
Et donc Image IPB

Dans la série E12 les valeurs les plus proches sont 270 et 330 ohm. Si je prends 270 mon courant sera supérieur à Image IPB ampère et risque d'abimer ma LED. Donc je prendrai 330 ohm car la petite chute de courant engendré par les 30 ohm de plus que la valeur calculée ne changera rien au fonctionnement de ma LED.

Calcul du courant avec une résistance de 330 ohm :
Image IPB soit Image IPB ce qui est bon pour faire fonctionner une LED.

Ensuite une fois la valeur de ma résistance calculée, il faut que je regarde la puissance qu'elle doit dissiper :
Image IPB
Donc une résistance 1/4 W (0,25W) est suffisante pour mon application.

Une fois chez mon vendeur je demanderai une résistance à couche de carbone (tolérance +/-5 %) 330ohm, 1/4 W.
Voila la fin de ce tutoriel Image IPB !
4Aklisme