Aller au contenu


Photo
- - - - -

Les robots et le travail


  • Veuillez vous connecter pour répondre
18 réponses à ce sujet

#1 Licornedargent

Licornedargent

    Nouveau membre

  • Membres
  • 3 messages
  • Gender:Male
  • Location:paris
  • Interests:culture, art, robotique, jeux vidéos, graphisme...

Posté 11 octobre 2009 - 12:41

Coucou,

Bon, je suis nouveau sur le forum et comme je suis encore novice dans la robotique, et que j'ai vu qu'il n'y avait aucun sujet dans cette section, j'ai voulu apporter une petite contribution.

Alors voilà, je lance mon pavé dans la mare :

Pensez-vous que grâce aux robots le temps de travail va progressivement diminuer ? Je rêve d'une machine au bureau qui pourrait ranger mes affaires à ma place ^^.

A bientôt,

Ju

#2 Robotrock

Robotrock

    Membre occasionnel

  • Membres
  • Pip
  • 95 messages

Posté 15 octobre 2009 - 11:20

Il faudra toujours programmer et construire un robot donc je dis non ! Je dirais que ca va même augmenter.
Nous allons de + en + nous spécialiser pour un salaire égal !
Atteindre la perfection...

#3 Leon

Leon

    Membre passionné

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1 289 messages
  • Gender:Male

Posté 17 octobre 2009 - 10:08

Coucou,

Bon, je suis nouveau sur le forum et comme je suis encore novice dans la robotique, et que j'ai vu qu'il n'y avait aucun sujet dans cette section, j'ai voulu apporter une petite contribution.

Alors voilà, je lance mon pavé dans la mare :

Pensez-vous que grâce aux robots le temps de travail va progressivement diminuer ? Je rêve d'une machine au bureau qui pourrait ranger mes affaires à ma place ^^.

A bientôt,

Ju

Mon opinion est assez différente de celle de Robotrock. Je pense que le temps de travail va diminuer, mais pas seulement à cause de l'automatisation.
1) l'automatisation:
Déjà, il faut bien voir qu'il y a plusieurs types d'automatisation. La robotique industrielle est très développée, et continue sa progression. La productivité de l'industrie augmente constamment, avec toujours plus de production pour un nombre constant d'employés. Mais l'automatisation ne sera jamais généralisée, tant qu'il restera une main d'oeuvre flexible, maléable et peu couteuse.

De plus, je vois mal des robots réellement remplacer l'homme. Pas de robot humanoïde, ni même y ressemblant vaguement.

En profitant de l'automatisation industrielle, les sociétés occidentales ont tourné leurs emplois vers les services plutôt que vers les industries, tout en maintenant un "minimum vital" d'industrie.
Et c'est là que c'est en train de changer aujourd'hui: on 'industrialise' les services aujourd'hui, grâce à l'informatique (et non grâce à la robotique), et grâce aux réseaux de communication. Combien de services sont désormais plus accessibles "en ligne"? Les centres d'appel (banques assurances...) rentabilisent à fond les emplois. Même la logistique moderne fortement informatisée et centralisée a révolutionné pas mal de choses dans l'économie. Aujourd'hui, cette 'industrialisation des services' est censée nous apporter toujours plus de services, mais ça ne durera pas.

2) Réduction des ressources naturelles:
Beaucoup ded gens le savent, mais peu veulent y croire: les ressources naturelles sont limitées, et vont rapidement limiter l'économie. Ca devrait commencer à être critique dans les 30 années à venir (d'ici 2040 ou 2050). Je parle bien sur principalement du pétrole. Et la majorité de notre économie dépend de ces ressources naturelles qui restent aujourd'hui bon marché (quoi qu'on en dise). La production dépend énormément du pétrole (plastique, chimie, industries énergivores comme la métalurgie), l'agro-alimentaire aussi (machine agricoles, transport, process), mais surtout les transports des personnes et des marchandises (qui représentent aujourd'hui une part croissante de l'économie). Comment importer toutes nos chinoiseries avec un pétrole trop cher?

Donc à mon avis, ces 2 effets combinés (automatisation des industries et des services et diminution des ressources naturelles), tout ça fait qu'on devra moins consommer dans le futur (et ça sera une grande nouveauté), tout en ayant optimisé les process industriels et de services. Donc oui, je pense que dans 1 ou 2 génération, on devra moins travailler, ou plutôt on ne pourra plus travailler autant.
C'est tout un monde qui est à repenser.

Ca peut paraitre pessimiste comme vision, mais c'est ma conviction.

Leon.

BOB4, mon drone hélicoptère autonome d'intérieur http://heli.bot.free.fr/
BOB3, mon robot autonome d'intérieur avec WiFi + Foxboard Linux http://ze.bot.free.fr/
BOB5, robot bipède simulé, puis tentative de réalisation (fail)


#4 BET@.M@X

BET@.M@X

    Troll Archiviste

  • Membres
  • PipPip
  • 297 messages
  • Gender:Male
  • Location:FRANCE
  • Interests:La robotique et la méchanceté gratuite... mais il faut savoir tourner la page .

Posté 08 janvier 2010 - 09:12

Bonjour à tous !

Alors voilà, je lance mon pavé dans la mare :Pensez-vous que grâce aux robots le temps de travail va progressivement diminuer ?


Plouf :rolleyes:

Mais parlons nous du travail des humains remplacés par les robots ou de celui des robots ?

De toute évidence, il s'agit implicitement du travail humain, personne ne se souciant des conditions de vies (artificielle) des machines ... mais je ne pouvais résister à l'envie de faire un peu d'anticipation syndicale ^_^
Avec un recul de plus de trois décennies d'utilisation des robots industriels, on peut dégager quelques faits :

  • Les robots remplacent une main d'oeuvre peu qualifiée dans des tâches répétitives et/ou pénibles.
  • Les robots entraînent la création d'une main d'oeuvre qualifiée assignée à leur maintenance.
  • Les robots nécessitent l'emploi d'ingénieurs pour les créer et les programmer.
Il est donc clair que la seule catégorie professionnelle pouvant bénéficier d'une diminution de son temps de travail par l'utilisation de robots est la main d'oeuvre qu'ils remplacent , le chômage n'étant qu'une réduction drastique de son temps de travail ! :huh:

En dehors du milieu industriel, l'utilisation de robots dans le monde du travail est, me semble-t-il , totalement négligeable à l'heure actuelle : on peut néanmoins dés maintenant parier sur le fait que cette évolution probable suivra le même schéma que pour l'introduction des robots industriels, à savoir suppression de postes suivi d'une possibilité limitée de reconversion.

Rien dans tout cela ne m'incite a penser que la durée du temps de travail pourrait en être revue à la baisse ... et ce n'est pas vraiment dans l'air du temps ! <_<

Je rêve d'une machine au bureau qui pourrait ranger mes affaires à ma place ^^


Héhé ... en fait , tu sembles penser à des machines à l'intelligence hautement évoluées pouvant servir d'assistants personnels chargés des basses besognes que tout un chacun rechigne a faire par soi même...
Ces robots devraient donc reconnaître les divers objets de la vie quotidienne et être capables d'interagir socialement avec leur maître, mais aussi avec d'autres individus ou robots...

Et bien même si cela était possible , je douterai d'un impact positif sur le temps de travail des humains, des robots aussi agiles dans notre environnement constituant de toute évidence une bien meilleure main d'oeuvre pour l'employeur à la recherche d'un gain de productivité .

On pourrait juste espérer pouvoir profiter d'un bref laps de temps durant lequel nous profiterions de ces esclaves dociles et pas assez malins pour nous remplacer. Mais il ne faudrait pas longtemps avant que la loi de Moore ne leur donne l'intelligence adéquate et rende le travailleur humain ridiculement obsolète : vous savez, ces vieilles unités carbone qui prenaient des arrêts maladie et qui dormaient 8 heures par jours .
L'évolution est impitoyable pour les espèces les plus faibles :lol:

Beaucoup de gens le savent, mais peu veulent y croire: les ressources naturelles sont limitées, et vont rapidement limiter l'économie.

C'est vrai que certains ne veulent pas y croire, mais la majorité des autres n'en ont pas été informés correctement par des médias plus préoccupés d'illusoires reprises économiques : ce qu'on ne sait pas ne peux pas provoquer de désordre public, et il vaut mieux ignorer qu'il n'existera pas assez de filons de lithium exploitables dans le monde pour fabriquer les millions de batteries d'automobiles électriques qu'on nous promet pour bientôt ... :P

Donc oui, je pense que dans 1 ou 2 génération, on devra moins travailler, ou plutôt on ne pourra plus travailler autant.

Ce serait la solution la plus intelligente, la plus logique, et la plus humaine aussi ... mais comme ce n'est pas une solution compatible avec notre instinct de prédation naturel, alors comme d'habitude, on fera tout le contraire :lol:



"L'intelligence artificielle servira de prothèse à la bêtise humaine !!"
"l'être humain est une machine irrationnelle occasionnellement logique ..."


#5 Leon

Leon

    Membre passionné

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1 289 messages
  • Gender:Male

Posté 09 janvier 2010 - 03:00

De toute évidence, il s'agit implicitement du travail humain, personne ne se souciant des conditions de vies (artificielle) des machines ... mais je ne pouvais résister à l'envie de faire un peu d'anticipation syndicale ^_^
Avec un recul de plus de trois décennies d'utilisation des robots industriels, on peut dégager quelques faits :

  • Les robots remplacent une main d'oeuvre peu qualifiée dans des tâches répétitives et/ou pénibles.
  • Les robots entraînent la création d'une main d'oeuvre qualifiée assignée à leur maintenance.
  • Les robots nécessitent l'emploi d'ingénieurs pour les créer et les programmer.
Il est donc clair que la seule catégorie professionnelle pouvant bénéficier d'une diminution de son temps de travail par l'utilisation de robots est la main d'oeuvre qu'ils remplacent , le chômage n'étant qu'une réduction drastique de son temps de travail ! :huh:

Le fait est que la main d'oeuvre européenne gagne inexorablement en compétences. Le nombre de gens formés grandit avec les années. Nous avons un système éducatif particulièrement efficace, et qui va loin. De nombreux emplois nécessitent désormais l'utilisation de l'outil informatique, par exemple, ce qui nécessite quelques connaissance.
Par contre, il est certain que ce n'est pas juste l'automatisation qui disparaitre les emplois peu qualifiés. Je pense que l'impact de la mondialisation est bien plus grand. Je serais currieux de connaitre combien de chinois travaillent à temps plein pour contenter les désirs (vestimentaires, high tech...) d'un occidental.

En dehors du milieu industriel, l'utilisation de robots dans le monde du travail est, me semble-t-il , totalement négligeable à l'heure actuelle : on peut néanmoins dés maintenant parier sur le fait que cette évolution probable suivra le même schéma que pour l'introduction des robots industriels, à savoir suppression de postes suivi d'une possibilité limitée de reconversion.

Il existe quelques applications de la robotique extérieur à l'industrie. Regarde le courrier, par exemple. Les adresses sur les lettres sur les grands centres de tris, sont lus par des trieuses automatique, à une cadence infernale. Pareil pour toute la logistique.

Comme je le disais, au delà des applications robotiques, on est en plein boom de l'automatisation des services. On dialogue de plus en plus avec des machines. Les caissières de supermarché sont remplacées par des caisses automatique, on prend des crédits en dialoguant sur Internet avec un serveur, ma secrétaire a été remplacée par un tas d'applications, de 'workflow' automatisés dans l'Intranet de ma grande entreprise.

On pourrait juste espérer pouvoir profiter d'un bref laps de temps durant lequel nous profiterions de ces esclaves dociles et pas assez malins pour nous remplacer. Mais il ne faudrait pas longtemps avant que la loi de Moore ne leur donne l'intelligence adéquate et rende le travailleur humain ridiculement obsolète : vous savez, ces vieilles unités carbone qui prenaient des arrêts maladie et qui dormaient 8 heures par jours .

Attention, la loi de Moore ne s'applique qu'au Hardware informatique. Pas à l'intelligence des machines. L'évolution de l'intelligence des machines est plus difficile à prévoir. Ca dépend des progrès qui seront faits dans les années à venir par nous les humains (imprévisibles) dans le domaine de l'Intelligence Artificielle. Je pense que des entreprises comme IBM ou Google doivent avoir une très bonne idée sur l'avancement du sujet, mais c'est comme pour le pétrole: difficile pour nous d'avoir accès à des informations fiables sur le sujet.

Leon.

BOB4, mon drone hélicoptère autonome d'intérieur http://heli.bot.free.fr/
BOB3, mon robot autonome d'intérieur avec WiFi + Foxboard Linux http://ze.bot.free.fr/
BOB5, robot bipède simulé, puis tentative de réalisation (fail)


#6 BET@.M@X

BET@.M@X

    Troll Archiviste

  • Membres
  • PipPip
  • 297 messages
  • Gender:Male
  • Location:FRANCE
  • Interests:La robotique et la méchanceté gratuite... mais il faut savoir tourner la page .

Posté 09 janvier 2010 - 10:35

Salut Leon !

Le fait est que la main d'oeuvre européenne gagne inexorablement en compétences. Le nombre de gens formés grandit avec les années. Nous avons un système éducatif particulièrement efficace, et qui va loin.

Je ne fais pas partie de ceux qui stigmatisent le système éducatif français, mais de là a dire qu'il est efficace :P

Je ne nie pas la montée en compétence ou la création d'emplois qualifiés liés à l'automatisation, mais je suis pratiquement certain que d'une part ces créations sont inférieures en nombre aux suppressions de postes, et que d'autre part, tous les travailleurs ayant perdus leurs emploi à cette occasion n'ont pas tous réussi leur reconversion dans le domaine de la robotique.
De mon point de vue, on ne peut que difficilement se réjouir de la survenue d'autant de drames humain, mêmes si ceux ci sont inéluctable car motivés par le progrès.

Je pense que l'impact de la mondialisation est bien plus grand.Je serais currieux de connaitre combien de chinois travaillent à temps plein pour contenter les désirs


Assurément ,pour fabriquer tous nos produits de consommation courante, il est économiquement toujours plus rentable d'utiliser des esclaves humains plutôt que des esclaves mécaniques.
L'esclave humain a pour avantage de ne nécessiter aucune maintenance car il suffit de le remplacer par un autre esclave affamé quand il devient défaillant. De plus, à la différence de l'esclave robotique, le modèle humain est doté de manipulateurs sensibles et ultra précis ainsi que de capteurs vidéo haute définition couplés à un système de reconnaissance de forme aux performances inégalées ... quand on sait qu'en plus il n'a rien coûté en recherche et développement, on comprend mieux le succès qu'il a rencontré dans les usines délocalisée <_<
En revanche, dans nos contrées où les esclaves humains ne sont pas encore jetables et échangeables à l'envie, il peut être intéressant de les remplacer par des machines coûteuses à l'achat mais au rendement plus élevé : l'automatisation lutte donc contre les délocalisations d'usines en supprimant des emplois ... on sauve au moins les bâtiments :lol:

Il existe quelques applications de la robotique extérieur à l'industrie. Regarde le courrier, par exemple.

Excellent exemple ... auquel je n'avais pas pensé , je l'avoue :blush:

On dialogue de plus en plus avec des machines. Les caissières de supermarché sont remplacées par des caisses automatique

Excellent exemple illustrant à merveille mon point de vue sur l'impact de l'automatisation sur le travail : c'est le client qui passe les articles au scanner et qui à les paie au même prix que lorsque qu'une caissière le faisait à sa place ... quelqu'un doit gagner plus d'argent, mais ce n'est ni la caissière ni le client.

Attention, la loi de Moore ne s'applique qu'au Hardware informatique. Pas à l'intelligence des machines.

La loi de Moore s'applique à la puissance des processeurs, partie matérielle des machines à intelligence artificielle : étant donné que pour le moment, cette pseudo intelligence est le résultats de calculs, l'augmentation de la vitesse d'exécution de ces opérations conduit mécaniquement à une amélioration de la réactivité et une augmentation du volume de données traité par le programme.

Si un jour (ce que je ne pense pas) une de ces simulations numériques d'intelligence humaine venait à être créée , elle serait automatiquement dépendante de la puissance du matériel la supportant, et par conséquent de cette fameuse loi de Moore : d'une génération à la suivante, on verrait apparaître de nouveaux modèles de machines toujours plus efficaces dans l'imitation de nos comportements et de nos raisonnements, tout comme on l'a vu dans le domaine bien connu du jeu d'échecs.

Mais je dois bien reconnaître que jusqu'à maintenant, la formidable montée en puissance des processeurs a d'avantage profité à l'amélioration des graphismes et des animations qu'à l'intelligence des logiciels :huh:

"L'intelligence artificielle servira de prothèse à la bêtise humaine !!"
"l'être humain est une machine irrationnelle occasionnellement logique ..."


#7 MrWhite

MrWhite

    Nouveau membre

  • Membres
  • 64 messages

Posté 09 janvier 2010 - 11:04

Bonsoir,

quelqu'un doit gagner plus d'argent, mais ce n'est ni la caissière ni le client.

Le robot est et restera au service du capitalisme et le capitalisme ou plutot liberalisme, effacera l'homme au profit du robot.


Si un jour (ce que je ne pense pas) une de ces simulations numériques d'intelligence humaine venait à être créée , elle serait automatiquement dépendante de la puissance du matériel la supportant, et par conséquent de cette fameuse loi de Moore : d'une génération à la suivante, on verrait apparaître de nouveaux modèles de machines toujours plus efficaces dans l'imitation de nos comportements et de nos raisonnements, tout comme on l'a vu dans le domaine bien connu du jeu d'échecs.

Mais je dois bien reconnaître que jusqu'à maintenant, la formidable montée en puissance des processeurs a d'avantage profité à l'amélioration des graphismes et des animations qu'à l'intelligence des logiciels


C'est le concept de la singularité technologique ca non ?
http://fr.wikipedia.org/wiki/Singularit%C3%A9_technologique
Smells Like Robot Spirit

#8 Leon

Leon

    Membre passionné

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1 289 messages
  • Gender:Male

Posté 10 janvier 2010 - 04:02

Je souhaite faire une remarque importante à propos de l'Intelligence artificielle.

L'outil informatique a déjà une certaine intelligence, et remplace largement d'homme dans de très nombreux domaines. C'est vrai depuis de nombreuses années.

Pour concevoir des trucs très complexes, l'outil informatique est largement utilisé, et sans son utilisation, certains progrès seraient impossibles. Un exemple? Ce sont de gros ordinateurs qui concoivent nos processeurs (pentium, athlon), selon les ordres d'hommes. Ca fait déjà un bout de temps que c'est comme ça. L'humain assiste toujours un peu la machine. C'est bien dans ce sens là que ça fonctionne, plutôt que la machine qui assiste l'humain. Une collaboration très efficace, qui amène le progrès.
La complexité des problèmes posés serait absolument ingérable par des bonhommes.

Les bio-technologies sont également un très bon exemple. Les analyses en génétique, en biologie moléculaire représentent des problèmes monstrueusement complexes et consommateur de ressource. Seul l'informatique peut en venir à bout.

Savez-vous qu'aujourd'hui, des logiciels décident des trucs à tous niveaux? Des logiciels intelligents passent des ordres en bourse, qui sont censé être validés par des humains. L'homme a créé un monde de la finance avec des règles et des produits qu'il a de plus en plus de mal à appréhender, à comprendre. Il faut l'intelligence de l'outil informatique pour venir à son secours.

Autre exemple: les compilateurs sont toujours plus évolués, et permettent d'utiliser des langages informatiques de plus en plus "haut niveau". On a débuté par l'assembleur, puis les langages plus évolués comme le C, après le C++, java, etc... Après, j'ai pas suivi, mais j'ai cru comprendre que le progrès continue. Dans la programmetion d'un processeur, l'informatique prend en charge une très grande part du boulot!

Un dernier exemple, archi connu: aujourd'hui, n'importe qui ayant un naccès à Internet (dans un pays libre) peut faire des recherches de manière infiniment plus rapide que dans une bibliothèque. En moins d'une seconde, Google cherche pour nous dans une quantité inimaginable de données. Là aussi, l'intelligence est monstrueuse, et amène le progrès.

OK, cela reste des problèmes bien ciblés, et on est loin de l'intelligence d'un homme, de la grandeur d'esprit de l'homme. Mais je veux insister sur le fait que l'outil informatique est devenu absolument indispensable au progrès. C'est aujourd'hui la collaboration homme-machine qui fait le progrès. Moi même, je travaille en bureau d'étude, et j'ai vraiment l'impression de collaborer avec l'outil informatique. Je pose mon problème, le logiciel propose des solutions, je le guide, je l'oriente, je valide ses choix, je retouche, il ré-itère... Et c'est ainsi dans quasiment tous les dommaines: ingénierie, industrie, commerce, finance, biologie, pharmaceutique, agro-alimentaire, etc...

La "révolution informatique" a bouleversé pas mal de choses. L'humanité a énormément gagné en intelligence grâce à l'outil informatique. Une très grande part du progrès, de nos jours, est due à l'informatique. Et ça n'est pas fini. Donc plutôt que d'attendre l'Intelligence Artificielle, je pense qu'il faut regarder ce qu'il se passe aujourd'hui. La révolution est en cours, c'est maintenant que ça se passe.

Bref, la révolution industrielle a amené le confort, et la révolution informatique amène l'intelligence.
Je n'adhère donc pas au concept de "singularité technologie". Ou plutôt si, je pense qu'il y a eu plusieurs "singularités technologiques". La révolution industrielle en est une: l'outil industrielle nous a aporté un progrès immense, et a lui même contribué à son propre développement. Et l'outil informatique est aujourd'hui indéniablement source immense de progrès technologique.

Leon.

BOB4, mon drone hélicoptère autonome d'intérieur http://heli.bot.free.fr/
BOB3, mon robot autonome d'intérieur avec WiFi + Foxboard Linux http://ze.bot.free.fr/
BOB5, robot bipède simulé, puis tentative de réalisation (fail)


#9 BET@.M@X

BET@.M@X

    Troll Archiviste

  • Membres
  • PipPip
  • 297 messages
  • Gender:Male
  • Location:FRANCE
  • Interests:La robotique et la méchanceté gratuite... mais il faut savoir tourner la page .

Posté 10 janvier 2010 - 10:44

Le robot est et restera au service du capitalisme et le capitalisme ou plutot liberalisme, effacera l'homme au profit du robot.

Je serai assez enclin a aller dans ton sens.
Le libéralisme étant mu par la recherche du profit immédiat , il utilisera toujours la main d'oeuvre la moins coûteuse disponible, et quand l'intelligence artificielle accomplira un bond spectaculaire dans le domaine de la reconnaissance des formes, l'homo sapiens cessera d'être le choix le plus judicieux pour cette utilisation, du moins dans nos riches contrées.
Le jours où ces machines seront devenues plus rentables que les esclaves des pays émergeant, c'est en effet sans l'ombre d'une hésitation que le libéralisme procédera à leur remplacement .
Mais sur le fait que le robot sera toujours au service du capitalisme, je serai moins catégorique, car l'augmentation continue d'intelligences autonomes conduira probablement à l'apparition de volontés individuelles tendant à l'émancipation ... les esclaves sont rarement satisfaits de leur sort. ;)

C'est le concept de la singularité technologique ca non ?

Absolument : depuis que j'ai découvert par hasard cette théorie de l'accélération de la montée en puissance des intelligences artificielles, j'en suis devenu un adepte convaincu du fait de sa brillante simplicité.
Bien entendu, sa vérification dépendra d'une question qui n'a pas encore trouvé de réponse à l'heure actuelle : une véritable intelligence artificielle autonome est elle possible ?
Si la réponse est non, ce débat est sans objet, car l'humanité continuera a fabriquer des machines autistes artificielles incapables de comprendre leur environnement.
Si la réponse est oui, alors il ne fait aucun doute que la singularité surviendra ,à moins d'adopter des mesures de sécurité très strictes quant à la prolifération et la puissance de ces intelligences artificielles ... mais comme il est dans la nature humaine d'ignorer les risques avant que ne survienne la catastrophe la plus prévisible, nous laisserons le progrès accomplir son oeuvre <_<

Bref, la révolution industrielle a amené le confort, et la révolution informatique amène l'intelligence.

Je dirai plutôt que la révolution informatique amènera l'intelligence, car comme tu l'as toi même relevé, on est en effet très loin de l'intelligence d'un homme.
En fait on est même loin de l'intelligence d'un hamster :lol:
L'outil informatique nous permet d'effectuer des calculs complexes plusieurs milliers de fois plus rapidement qu'une armée de spécialistes , de retrouver une information précise noyée dans des milliard d'autres données, mais peut on parler d'intelligence ?
Le correcteur orthographique que j'utilise est il intelligent : non, car il ne comprend rien au texte que je tape , il ne fait que consulter un dictionnaire en temps réel sans pouvoir repérer les incohérences sémantiques de mes écrits.
Personnellement, j'ai tendance a penser que l'intelligence artificielle est liée à la reconnaissance visuelle d'objets complexes : les OCR exploitant des algorithmes neuronaux en sont des ébauches, mais sauf erreur de ma part, ils sont par exemple encore incapables de lire un cryptogramme visuel qu'un humain décode en un seul coup d'oeil (c'est même le but recherché :D ). La réussite d'un programme confronté à ce type de problème marquerait ,je pense, une avancée majeure.

Je n'adhère donc pas au concept de "singularité technologie"

Comme toi, je suis convaincu des bienfaits de l'informatique, et les exemples que tu as cité en sont des illustrations parfaites.
Je serai personnellement ravi de vivre dans un monde où des machines intelligentes évolueraient au côté des humains en leur facilitant la vie quotidienne.
Mais est ce une raison pour ignorer les conséquences évidentes ou les risques inévitables liés à cette cohabitation ?

Comme je l'ai déjà dit, si une intelligence artificielle forte est impossible, alors il n'y aura rien a craindre et tu auras eu raison de rejeter cette théorie alarmiste et paranoïaque .
Dans le cas contraire, la singularité se produira, avec ses conséquences dramatiques ... cela vaut peut être le coup de s'en souvenir au cas où . :rolleyes:

"L'intelligence artificielle servira de prothèse à la bêtise humaine !!"
"l'être humain est une machine irrationnelle occasionnellement logique ..."


#10 MrWhite

MrWhite

    Nouveau membre

  • Membres
  • 64 messages

Posté 12 janvier 2010 - 05:34

Mais sur le fait que le robot sera toujours au service du capitalisme, je serai moins catégorique, car l'augmentation continue d'intelligences autonomes conduira probablement à l'apparition de volontés individuelles tendant à l'émancipation ... les esclaves sont rarement satisfaits de leur sort.


Je ne fait en aucun cas de la politique là mais j'essais d'être réaliste, n'y voyez aucune critique; ca fait déjà bien longtemps que des gens travaillent pour pas grand chose, un toit sur la tête, quelques amusement et de quoi se nourir...rien de bien superflu...pas de grandes ambitions...pas grand chose à transmettre aux enfants...
Bref se révolter pourquoi faire ?
Il y a quelques types qui sont très bon dans cette compétition et qui ont beaucoup de superflus lol, ils font tout pour rester en haut et ca dure depuis des milliers d'années, les techniques sont là...
Du pain et des jeux !

Quoi de mieux qu'une bonne prise électrique pour se recharger et un bon calcul de nombre premier pour nourir et distraire un robot ? ;)

Vu que la vie est un rapport de force, dominants/dominés, il y a fort à parier que des consciences artificielles appliquent aussi ces principes.

Pour en revenir à la singularité c'est un concept qui s'applique à bcp de choses ! La vision de Leon me fait penser à un arbre ! mais pas à n'importe lequel, celui de l'évolution ou chaque branche donne d'autres branches et ainsi de suite...

Ps: BET@.M@X, j'aime beaucoup tes interventions et illustrations très didactiques niveau électronique, Merci ;)
Smells Like Robot Spirit

#11 BET@.M@X

BET@.M@X

    Troll Archiviste

  • Membres
  • PipPip
  • 297 messages
  • Gender:Male
  • Location:FRANCE
  • Interests:La robotique et la méchanceté gratuite... mais il faut savoir tourner la page .

Posté 12 janvier 2010 - 08:14

Je ne fait en aucun cas de la politique là mais j'essais d'être réaliste, n'y voyez aucune critique

Mais peut être devrais tu en faire : il paraît qu'avoir une conscience politique fait de nous des citoyens plus responsables :lol: :lol:

Mais n'ai aucune crainte, je ne voyais aucun discours militant dans tes propos : j'avais juste voulu préciser mon point de vue, a savoir que devant l'émergence possible de l'intelligence artificielle, les schémas bien établis du passé n'auraient plus forcement cours.
Ceci ne contredit donc pas le fait que jusqu'à maintenant les machines ,que d'autres se plaisent a appeler l'outil de production, ont toujours appartenu au capital .

Quoi de mieux qu'une bonne prise électrique pour se recharger et un bon calcul de nombre premier pour nourir et distraire un robot ?

Pourvu que ça dure : tant que le binaire gouvernera les cerveaux cristallins et figés de nos esclaves mécaniques, tout ira pour le mieux dans le moins pire des mondes ... <_<

Vu que la vie est un rapport de force, dominants/dominés, il y a fort à parier que des consciences artificielles appliquent aussi ces principes.

Oui, à condition bien entendu qu'elles disposent d'un minimum de volonté individuelle pour le faire : ce comportement serait intimement lié à la conscience de sa propre existence ... sans quoi il ne s'agirait que d'une simulation informatique d'un comportement animal naturel.

La vision de Leon me fait penser à un arbre ! mais pas à n'importe lequel, celui de l'évolution ou chaque branche donne d'autres branches et ainsi de suite...

Tout à fait d'accord .
Il en va des techniques comme des formes de vies : elles se développent, engendrent de nouvelles applications qui à leur tour en font autant ... et d'autres s'étiolent et meurent dans l'indifférence, même si elles n'avaient pas démérité. L'humanité est aussi impitoyables que la nature avec ses créations... :(

Ps: BET@.M@X, j'aime beaucoup tes interventions et illustrations très didactiques niveau électronique, Merci


Même si je suis totalement hors sujet, soit assuré que j'apprécie grandement ton opinion sur mes petites illustrations graphiques. ;)

Merci !

"L'intelligence artificielle servira de prothèse à la bêtise humaine !!"
"l'être humain est une machine irrationnelle occasionnellement logique ..."


#12 galactus

galactus

    Habitué

  • Membres
  • PipPip
  • 157 messages

Posté 18 janvier 2010 - 11:33

allez,je lance la reflexion pourrie ^^
il faut deux parents pour faire un ouvrier :blush: , mais un dev,quelques ingénieurs,des ouvriers qualifiés...su service qualité,des gens en charge de l'implantation sur site,de la maintenance... :)
je ne pense pas que les robots tueront le travail,ils vont par contre supprimer une ou plusieurs classe de travail...

#13 BET@.M@X

BET@.M@X

    Troll Archiviste

  • Membres
  • PipPip
  • 297 messages
  • Gender:Male
  • Location:FRANCE
  • Interests:La robotique et la méchanceté gratuite... mais il faut savoir tourner la page .

Posté 19 janvier 2010 - 10:21

allez,je lance la reflexion pourrie ^^
il faut deux parents pour faire un ouvrier ...

Effectivement : si on omet les soins prénataux,l'accouchement, les vaccinations, les soins dentaires,les jouets,les vêtements,la nourriture et les enseignants qui leur apprendront des choses aussi inutiles que la lecture ou l'histoire géographie, c'est vrai que les ouvriers ne nécessitent que deux parents avant de pouvoir fournir leur force de travail ... c'est si beau cette nature sauvaaaage :lol:

je ne pense pas que les robots tueront le travail,ils vont par contre supprimer une ou plusieurs classe de travail...

C'est drôle comme le temps passe : quand j'ai entendu ce raisonnement si positif dans les années 80, j'avoue y avoir cru assez longtemps.
C'était si rassurant de penser que face à l'automatisation ou à la mondialisation, il suffisait de s'adapter afin de rester dans la course au progrès .
Adaptation, c'était l'idée maîtresse de ces idéologues de l'optimisme béat, et peu importait que la majorité de la population ne puisse les suivre ...
Oui, trente années plus tard, certains y croient encore, et les autres ont leurs yeux pour voir le résultat et pour pleurer. <_<

"L'intelligence artificielle servira de prothèse à la bêtise humaine !!"
"l'être humain est une machine irrationnelle occasionnellement logique ..."


#14 Robotrock

Robotrock

    Membre occasionnel

  • Membres
  • Pip
  • 95 messages

Posté 19 janvier 2010 - 10:32

Oui, trente années plus tard, certains y croient encore, et les autres ont leurs yeux pour voir le résultat et pour pleurer.


Bien je crois que c'est pas nouveau...en même temps en France aujourd'hui quand on pleure ce ne sont pas des mêmes larmes que celles que l'on verse dans les pays sous-dev.
Le darwinisme social s'applique depuis des milliers d'années mais en d'autres termes.
Atteindre la perfection...

#15 Electron

Electron

    Pilier du forum

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 906 messages
  • Gender:Male
  • Location:LABEGE
  • Interests:Électronique, robotique ludique, programmation de jeux et utilitaires, et plein d'autres choses.

Posté 20 janvier 2010 - 12:13

Il y a deux constats :
Le premier constat, c'est que des entreprises font des robots aspirateurs, des nettoyeurs de vitres, etc, en ayant comme seul but de pouvoir trouver un marché pour leur robot, et plus on ira dans le futur et plus on cherchera à les rendre aussi performant qu'une femme de ménage.
Ce sont des considérations mercantiles qui passent à la trappe le sort des ouvriers(ères).

Deuxième constat, Les créateurs de robot (plus spécialement les japonais) tentent de faire leur robot le plus ressemblant à un être humain tant au niveau physique, qu'émotionnel et mental (le raisonnement).

Ces deux constatations devraient nous donner à méditer sur la société que nous voulons quand les robots feront partie du quotidien des humains.

"Plus on partage, plus on possède, voilà le miracle". LEONARD NIMOY
"Celui qui se bat peut perdre, celui qui ne se bat pas a déjà tout perdu". BERTOLT BRECHT (1898-1956)
Comment se lancer dans la robotique !
Mince encore un post pour augmenter mon compteur ;)


#16 Leon

Leon

    Membre passionné

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1 289 messages
  • Gender:Male

Posté 20 janvier 2010 - 08:13

Il y a deux constats :
Le premier constat, c'est que des entreprises font des robots aspirateurs, des nettoyeurs de vitres, etc, en ayant comme seul but de pouvoir trouver un marché pour leur robot, et plus on ira dans le futur et plus on cherchera à les rendre aussi performant qu'une femme de ménage.
Ce sont des considérations mercantiles qui passent à la trappe le sort des ouvriers(ères).

Deuxième constat, Les créateurs de robot (plus spécialement les japonais) tentent de faire leur robot le plus ressemblant à un être humain tant au niveau physique, qu'émotionnel et mental (le raisonnement).

Ces deux constatations devraient nous donner à méditer sur la société que nous voulons quand les robots feront partie du quotidien des humains.

Personnellement, je pense que les robots humanoides sont des lubies de quelques uns (japonais, français et autres).

Je vois assez mal l'intérêt de robots humanoides, à part 'pour faire joli'. L'homme est assez moyen comme machine à tout faire. Je pense qu'on peut trouver mieux, plus optimisé dans l'exécution des tâches quotidiennes. Copier un humain, c'est se mettre des contraintes inutiles, à mon avis.

Mais bon, l'avenir nous dira ce qu'il en est! Comme les choix technologiques du marché se tournent parfois sur 'ce qui est joli' plutôt que sur 'ce qui est performant' (comme un célèbre téléphone à tout faire qui ne fait pas grand choses, ou les 4x4 des villes), le choix des humanoides ne me surprendrait pas plus que ça, même si je ne le comprend pas dans le fond.

Leon.

BOB4, mon drone hélicoptère autonome d'intérieur http://heli.bot.free.fr/
BOB3, mon robot autonome d'intérieur avec WiFi + Foxboard Linux http://ze.bot.free.fr/
BOB5, robot bipède simulé, puis tentative de réalisation (fail)


#17 Electron

Electron

    Pilier du forum

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 906 messages
  • Gender:Male
  • Location:LABEGE
  • Interests:Électronique, robotique ludique, programmation de jeux et utilitaires, et plein d'autres choses.

Posté 20 janvier 2010 - 08:24

Je vois assez mal l'intérêt de robots humanoides

C'est ce que je pense aussi, pour moi un robot doit bien être différencié d'un humain, physiquement et comportementalement.

Un exemple parmi tant d'autres :
Bientôt ce sont les robots humanoides pour le plaisir séxuel qui seront en vente et s'ils ressemblent à des humains au plus proche de ce qui sera possible, alors pourquoi une femme s'embeterait-elle à avoir un homme, puisque avec un tel robot elle aura les disputes en moins et le sexe programmable, je crois que l'homme aura l'air con devant ça.
(Pareil pour l'homme)

"Plus on partage, plus on possède, voilà le miracle". LEONARD NIMOY
"Celui qui se bat peut perdre, celui qui ne se bat pas a déjà tout perdu". BERTOLT BRECHT (1898-1956)
Comment se lancer dans la robotique !
Mince encore un post pour augmenter mon compteur ;)


#18 galactus

galactus

    Habitué

  • Membres
  • PipPip
  • 157 messages

Posté 21 janvier 2010 - 12:44

@bet@m@x : +1
j'avais prévenu que ma réflexion était pourrie ^^

#19 skyhack

skyhack

    Membre chevronné

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 760 messages
  • Gender:Male
  • Location:Racourt et Flaba (08)
  • Interests:Synthé, modélisation mécanique, bricolage divers, VTT enduro

Posté 21 janvier 2010 - 06:42

Pour revenir sur les robot humanoïde je trouve ça aussi stupide car c'est surtout un moyen de se mettre en valeur et faire de la pub sur son pays plus qu'autre chose.

Hélas dans le monde dans lequel nous vivons il n'y a pas assez de question du type "un robot oui mais pour faire quoi, est-ce vraiment utile ?", maintenant c'est surtout un robot qui ne fait que quelques taches pratiques mais surtout qui coûte cher.

Il faut faire du chiffre ....... du chiffre ..... rien que du chiffre !

Vous savez nous sommes toujours en quelque sorte dans une 2nd guerre froide, à coup de " eh t'a vu j'en ai une plus grosse ", on épate ses voisins sur une pauvre """"innovation""""" , et on s'autoproclame maître absolue quand on a réussis à vendre plus que l'autre.

En bref sur le raccourcissement ou non du temps de travail je pense que nous auront toujours la même quantité de travail car qui dit nouvelle technologie à long terme dit nouvelles formation, nouvelles écoles et nouveau emplois, ainsi que beaucoup de restructuration au sein de nombreuses entreprises.

L'Homme sera-il assez fou pour réussir le pari de se substituer à lui même........ malheureusement je le crois.
" Monsters are real. Ghosts are real too.
They live inside us and sometimes they win."
-------------Stephen King.------------------

" le fait que les extraterrestres étaient amis avec les Mayas ne signifie pas qu'ils sont nos amis ... "
-------------------------------------Stephen Hawking----------------------------------------------------




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 0 guests, 0 anonymous users