Aller au contenu


Thot

Inscrit(e) (le) 15 juil. 2010
Déconnecté Dernière activité avril 15 2021 07:53
-----

Messages que j'ai postés

Dans le sujet : Caliban Midi - E-Bunny

16 mars 2021 - 09:08

Petit point d'avancement sur le convertible bipède/quadrupede

Fichier joint  IMG_20210228_184550_1.jpg   75,68 Ko   7 téléchargement(s)

Fichier joint  IMG_20210228_184608_1.jpg   71,04 Ko   6 téléchargement(s)

Fichier joint  IMG-20210221-WA0000_3.jpeg   100,12 Ko   6 téléchargement(s)

 

Le robot ainsi constitué a la particularité d'avoir le centre de gravité à l'arrière et non au centre. Il a aussi la particularité d'être très adhérent au sol. Sur la photo, je ne l'avais pas encore mis mais les poings sont aussi couverts de caoutchouc naturel (j'en ai commandé 20m)

Et donc, que ce soit en bipède ou en quadrupède, même sans alimentation, en passant un petit moment à le centrer à la main, il peut tenir tout seul.

Le câblage est bientôt terminé, il va maintenant s'agir d'adresser les moteurs. Puis passer à la commande.


Dans le sujet : Articulation « brushless »

16 mars 2021 - 08:09

Félicitations, c'est une belle machine, ça va te permettre d'expérimenter plein de choses !
Et encore une fois merci pour tous ces partages, y compris les trucs qui marchent pas. J'ai reçu une M5stack grise et j'attends mes roues igus, comme par hasard ;-)
Pour les roues dentees imprimées, nous avons aussi de la casse avec les courroies crantees. Nous avons commandé des courroies de pas 3mm dites GENIII chez binder-magnetic. En plus d'une excellente qualité et d'une déformation très faible, ces courroies sont grippantes par un revêtement caoutchouc. Après, le prix est un peu élevé à 8 la courroie... mais en dessous ça marche pas.
De notre côté, on commence a réfléchir à comment interfacer un moteur brushless sur ROS2. On suit notamment Loki le dev qui a fait un bon travail de partage lui aussi.

Dans le sujet : Condensateur aux bornes d'un moteur courant continu

12 mars 2021 - 01:57

Wow, merci beaucoup pour vos réponses.

 

C'est un moteur 12V, le temporisateur ne sera pas suffisant puisqu'il faut augmenter progressivement la tension. Merci pour la mise en perspective, en effet, mettre un condensateur implique qu'il soit de capacité hors norme pour des temporisations de l'ordre de 5s.

Par contre, l'astuce du circuit RC qui commande un MOSFET me semble intéressant.

Avec l'inertie d'un mobile aussi grand, que je n'ai pas encore vu, j'ai aussi peur des frottements statiques qu'il faut contrer pour commencer le mouvement avant de passer en frottements dynamiques, souvent plus faibles.

Le pic d'intensité permet quand même ce "coup de bélier" qui dégrippe tout avant de partir.

 

Je vais réfléchir et tester sur un moteur le circuit RC sur un MOSFET, c'est pour l'instant la meilleure solution.

 

Encore merci pour votre aide !


Dans le sujet : Condensateur aux bornes d'un moteur courant continu

11 mars 2021 - 04:07

Yep, merci !

 

L'utilisation finale est une grande roue décorée en aluminium de 1.8m de diamètre accouplée à un moteur de recup dans un endroit public. Il faut la faire tourner pendant 30s à vitesse lente toutes les 5 minutes 7j/7, 24h/24

 

Il s'agit d'un fonctionnement tout ou rien. Le moteur est actionné par un relais en direct. L'alim en amont est costaud.

 

Les démarrages et arrêts de la grande roue doivent être les plus doux possibles. J'avais pensé justement à un gros condensateur qui détourne le courant, comme tu dis au démarrage. Mais quelle capacité ? à priori, je vois un circuit RC avec la résistance interne du moteur quand le moteur est à l'arrêt.

 

La contrainte est "NO CODE". Moins il y a d'électronique, moins il y a de risque de panne et plus les pannes sont faciles à gérer.


Dans le sujet : Biped Robot - 4DOF

24 février 2021 - 08:18

Super, simple et efficace et "ça marche", vivent les LEGO. Les modifications et ajouts à faire par la suite vont être intéressants à imaginer.

As-tu essayé d'accélerer le mouvement ? Pas pour aller plus vite, mais pour faire entrer le robot en résonance.