Aller au contenu


Photo
- - - - -

Réduire la réaction au mouvement (votre avis S.V.P.)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
29 réponses à ce sujet

#1 Zénon

Zénon

    Nouveau membre

  • Membres
  • 18 messages
  • Gender:Male
  • Location:France Alsace

Posté 30 avril 2021 - 01:44

Bonjour,

 

Lavoisier : « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.»

 

Cependant une piste est à explorer : chercher à profiter de ce temps de transformation, sans assumer l’opposition directe avec l’énergie. Car dans toute transformation il y a une réaction, c’est l’énergie qui cherche un équilibre. La poulie avec contrepoids est un exemple remarquable. C’est le plus simple équilibreur de réaction avéré. D’autres systèmes à contrepoids existent, exemple les ascenseurs à bateaux semblable à la roue de Falkirk.

Il n’y a pas de création ni de destruction d’énergie, c’est simplement plus facile. Cependant ces systèmes sont tributaires de la hauteur et de la gravité.

 

Pour ce libérer de ces contraintes, la solution serait l’auto-équilibrage en continu de la réaction à 360°, sans limitation de distance et éventuellement être indépendant de la gravité.

 

Dans cet espoir j’associe deux réducteurs épicycloïdaux de rapport 1/2 chacun.

Le premier reçoit la motricité sur le prote-satellites, la couronne est fixe et le planétaire tourne donc deux fois plus vite que le porte-satellites.

Je solidarise les deux planétaires. Je laisse le second porte-satellite libre et je relie le premier porte-satellite à la couronne du second réducteur.

L’assemblage des deux réducteurs a donc : un axe moteur sur le premier porte-satellite et un axe de charge sur les planétaires.

J’ai formalisé dans le schéma en pièce jointe ( Réaction 0), la réaction de l’axe de charge auto-équilibrée sur l’axe moteur. Cependant j’aimerais avoir votre avis sur mes formules. Sont-elles correctes ?

 

Si oui, nous pourrons passer à la seconde phase qui est l’auto-alimentation, car nous aurons alors passé avec succès la première étape et je vous assure que pour la deuxième étape je suis sur de mon raisonnement, car il est basé sur des fait avérés.

 

Fichier(s) joint(s)



#2 Oracid

Oracid

    Pilier du forum

  • Modérateur
  • PipPipPipPipPip
  • 5 610 messages
  • Gender:Male

Posté 30 avril 2021 - 06:09

Je ne vais pas pouvoir beaucoup t'aider, c'est hors de ma porté, mais je suis admiratif des personnes qui cherche à améliorer et à faire avancer les choses.

 

Pour que cela soit plus "lisible" pour des nuls comme moi, ne te serait-il pas possible de faire une représentation avec un outil de CAO, genre Fusion 360 ?

En 3 dimensions, les choses sont plus évidentes, pour moi, en tout cas.

Tu sais que tu peux afficher des dessins en cliquant sur le bouton, en bas, à droite, "Plus d'options de réponse". 



#3 Zénon

Zénon

    Nouveau membre

  • Membres
  • 18 messages
  • Gender:Male
  • Location:France Alsace

Posté 30 avril 2021 - 09:40

Bonjour Oracid,

Merci de bien vouloir t'intéresser à ma requête et pour tes conseils d'utilisation du forum. J'en prends bonne note.

Petite parenthèse: Pour moi personne n'est nul. Tout est simple une fois que l'on a compris. Le premier homme qui a pris une pierre pour s'en servir de projectile était aussi intelligent que nous. La seule différence est qu'il n'avait pas un dictionnaire dans la tête.

J'admet que mes schémas ne sont pas très lisibles pour des personnes habituées à la 3D.

J'ai tenté de trouver des logiciels gratuits (retraite oblige) de dessins. Je n'ai trouvé que des logiciels incomplets ou trop complexes pour moi. J'ai réparé des micros et du soft, mais j'avais eu une formation et des outils puissants. Mes connaissances se sont arrêtées à Windows XP en 2009. C'est dire que maintenant je suis largement dépassé. De plus je n'ai jamais réussi à apprendre l'Anglais ce qui m'a et me pénalise toujours. Ceci écrit, ce n'est pas une raison pour baisser les bras. Si je peux pas faire, je prends ce qui est déjà fait pour me faire comprendre.

Je pense contourner l'obstacle en faisant un dessin plus explicite, en utilisant des comparaisons imagées avec des dessins en 3D que je (copie-coller) dans le schéma. Je pense ainsi pouvoir transmettre ce que j'ai voulu représenter.

Je vous demande un peut de patience, j'aide actuellement un ami dans ces travaux d'habitation. J'espère vous fournir cela avant le 15 mai, car après d'autres obligations m'attendent, ma femme et moi.

A la retraite! Je me demande comment on peut s'y ennuyer. C'est vrai que ci je n'avait pas une santé relativement correcte et que je serais diminué dans ma motricité, ce serait plus ennuyeux. Quoique c'est moins facile qu'à mes 60 ans, mais chaque chose en son temps. Je m'aperçois que à chaque époque de la l'existence peu correspondre une vie adaptée. Bien sur c'est plus facile moralement pour celui qui accepte le fonctionnement inéluctable de toutes choses, sans pour cela se résigner (d'où le mot adapté).

Bon, c'est pas la philosophie qui va me faire les schémas. Comme disait un de mes profs, la théorie c'est bien, mais faut pas oublier que quand les poules chantes, si on veux manger des œufs, il faut aller les chercher dans le poulailler. C'était à l'époque ou les poules n'étaient pas en batterie.

Une dernière avant d'aller me coucher. Quand j'apprenais l'électricité je n'imaginais pas qu'un jour nous aurions des batteries de poules.



#4 Forthman

Forthman

    Pilier du forum

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1 242 messages
  • Gender:Not Telling
  • Location:Montauban (82)

Posté 01 mai 2021 - 01:24

Donc nous voilà partis dans une histoire de générateur surnuméraire.... :whistle2:

 

car il est basé sur des fait avérés
heu.... non... juste non :mr47_05:

#5 Zénon

Zénon

    Nouveau membre

  • Membres
  • 18 messages
  • Gender:Male
  • Location:France Alsace

Posté 01 mai 2021 - 11:35

Bonjour,

Voici un lien sur les trains épicycloïdaux pour avoir une idée.

Train épicycloïdal - Bing video

Un autre lien sur les couples mécaniques

 

Tout réducteur ou amplificateur de vitesse de rotation est respectivement un réducteur ou amplificateur de couple, pour restituer l’énergie.

Il n’y a pas de mystère, exemple : si la rotation (ω) est doublée par (2ω), le couple sera divisé par deux (C/2). En fonction du cas : soit (C/2 = F*d/2 ou C/2 = F/2*d), pour garder la même puissance (ou énergie par seconde) : (P = C*ω = C/2*2ω). Contrairement à ce que pourrais croire Forthman, car je n'ai pas précisé que les faits avérés concernent les charges actuelles. Toutes les précisions viendront en temps voulu, une étape à la fois. Il est inutile de spéculer sur le futur, s'il dépend du présent encore non définit. Quoique c'est ce que font les économistes. A mon humble avis, c'est en partie une cause des problèmes de l'économie.

 

J’ai détaillé mon schéma dans la pièce jointe. Je l'espère plus lisible. Je n’ai pas essayé de mettre l’image dans le message, car la largeur me parait trop grande en fonction de la fenêtre du message.

Fichier(s) joint(s)



#6 Oracid

Oracid

    Pilier du forum

  • Modérateur
  • PipPipPipPipPip
  • 5 610 messages
  • Gender:Male

Posté 01 mai 2021 - 01:31

Je n’ai pas essayé de mettre l’image dans le message, car la largeur me parait trop grande en fonction de la fenêtre du message.

Ne te soucie pas de la taille de l'image. Si elle a 1920x1080 ou moins, c'est très bien.

Je me suis permis de faire une copie d'écran que j'ai découpée avec Paint.net (https://paint-net.fr.softonic.com/), c'est gratuit.

 

Je crois comprendre que c'est un réducteur à 2 étages.

 

Cliquez moi.

Zenon01.jpg



#7 Forthman

Forthman

    Pilier du forum

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1 242 messages
  • Gender:Not Telling
  • Location:Montauban (82)

Posté 01 mai 2021 - 02:33

J'avais un doute sur ma compréhension du schéma mais là je peux affirmer que ce montage ne fonctionne pas.

 

Si l'axe orange (axe charge) est bien monobloc et attaque les satellites de l'axe vert (axe moteur), alors le réducteur bleu ne sert à rien, et nous avons juste un seul réducteur actif

Si l'axe orange n'est pas monobloc (que les deux pignons qui attaquent les satellites verts et bleus son séparés) alors la sortie est en roue libre



#8 Mike118

Mike118

    Staff Robot Maker

  • Administrateur
  • PipPipPipPipPip
  • 9 083 messages
  • Gender:Male
  • Location:Anglet
  • Interests:Robotique, Entrepreneuriat, Innovation, Programmation, Résolution de problème, Recherche de solutions, Mécanique, Electronique, Créer, Concevoir

Posté 01 mai 2021 - 02:34

Je ne vois pas l'intérêt de la réalisation. 

On se retrouve uniquement avec un lot de pièces supplémentaire en rotation ( porte satellite bleu + satellites bleu )

Supposons que ces pièces bleues ne soient pas présente, on a un système épicycloïdale classique avec un planétaire fixé. 
La rotation de l'axe de sortie (orange ) est  alors définie en fonction de l'entrée ( en vert )  Wsortie = K * Wentré  ( avec K dépendant du nombre de dent de l'ensemble planétaire orange vert ) .

Le fait de mettre ou d'enlever les pièces bleu ne change pas ce calcul. 
si on étudie alors l'ensemble épicycloïdale bleu orange vert puisque les vitesse des planétaires orange est vert sont déjà donné : Ws = KWentré  et Wentré 
On peut exprimé la vitesse de rotation des pièces en bleu juste en fonction de l'entrée ... 

Le fait d'avoir plus de pièce en rotation ( si on met de côté les pertes par frottement supplémentaires ) donne uniquement plus d'inertie à l'ensemble ... Ensemble nécessitant un peu plus de couple à démarrer donc, et nécessitant un peu plus de couple à freiner aussi ... Mais rien de plus malheureusement...


Si mon commentaire vous a plus laissez nous un avis  !  :thank_you:

Nouveau sur Robot Maker ? 

Jetez un oeil aux blogs, aux tutoriels, aux ouvrages, au robotscope  aux articles,  à la boutique  et aux différents services disponible !
En attendant qu'une bibliothèque de fichiers 3D soit mise en place n'hésitez pas à demander si vous avez besoin du fichier 3D d'un des produits de la boutique... On l'a peut être ! 

 

Les réalisations de Mike118  

 

 

 


#9 Zénon

Zénon

    Nouveau membre

  • Membres
  • 18 messages
  • Gender:Male
  • Location:France Alsace

Posté 02 mai 2021 - 12:49

Bonjour,

Merci pour vos réponses.

 

 

Oracid pour l’intégration de l’image et le lien. J’ai jeté un œil, vraiment gratuit et en Français. Magnifique pour moi. Je vais apprendre et tenté de m’en servir. Oui, je pense que l’on peut dire que c’est un réducteur à 2 étages.

 

 

En partent du couple moteur vert, je suis entièrement d’accord avec toi Mike118.

Cependant, je recherche à avoir un couple qui passe dans un sens mais s’auto-bloque (ou s’auto-équilibre) dans l’autre sens. Comme une sorte de (diode) pour couple mécanique. J’y vois des applications intéressantes, mais une chose à la fois.

Plus précisément ma question est : Un couple sur l’axe des planétaires solidaires (oranges) pourrait-il se reporter sur l’axe vert ?

Sachant que :

_ Pour l’épicycloïde (1) nous avons le même sens de rotation (pas la même vitesse ω) imposé par l’appui sur la couronne fixe, pour l’axe vert et les planétaires oranges solidaires (axe orange).

_ Pour l’épicycloïde (2) nous avons un sens inverse de rotation (pas la même vitesse) pour le planétaire orange et la couronne verte. Couronne verte qui est aussi le porte-satellites (1) et l’axe vert, qui eux tournent dans le même sens que l’axe orange. Car l’ensemble a pour référentiel la couronne (1) fixe qui est aussi la carcasse.

Aux pertes près, les engrenages transmettent toujours la puissance qui leurs est appliquée. J’en déduis donc que le couple appliqué sur l’axe orange se retrouve en deux sens inverses avec des valeurs égales et opposées, (sur l’étage 1) donc auto-équilibré sur l’axe vert.

C’est là qu’est la question ou c’est la qu’est l’os ?

 

 

Bien vu Forthman, si l’axe orange n’est pas monobloc la sortie est bien en roue libre.

Mais les planétaires oranges sont bien mono-bloques pour la finalité de la (diode) mécanique.

Si j’ai bien compris tes explications :

Tu écris dans ton premier argument (le réducteur bleu ne sert à rien). Je l’utilise pour inverser le sens de rotation de la couronne verte par rapport aux planétaires oranges solidaires (axe orange). Ainsi en partant de l’axe orange (2), la couronne verte qui est aussi le porte-satellites vert et l’axe vert devrait avoir son sens de rotation inversé par rapport à la couronne fixe (1). En conséquence l’axe orange s’il est menant, devrait voir son couple auto-équilibré par l’assemblage et être incapable d’influencer l’axe vert.

Et s’il l’influence, quelle est la valeur de cette influence ? C’est là qu’est l’autre question.

 

 

Il est  possible que je ne vous réponde pas rapidement. J’ai actuellement des soucis avec Internet. Hier nous avons eu une interruption, donc soirée lecture. Cette après midi c’est pour l’instant fonctionnel.

J'ai écris trop vite, Internet me refait des siennes.



#10 Forthman

Forthman

    Pilier du forum

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1 242 messages
  • Gender:Not Telling
  • Location:Montauban (82)

Posté 02 mai 2021 - 10:56

Je maintien que la partie bleu ne sert strictement à rien que l'on ait l’entraînement sur l'axe vert ou orange.

 

 

On va peut-être aussi me dire que je cherche la petite bête, mais tu indiques deux trains de réduction avec un rapport de 1/2.

Or, la seule solution pour avoir un rapport de 1/2 avec un train épicycloïdal, c'est d'avoir le porte satellite fixe et pas la couronne.

 

Pour le montage que tu indiques, le calcul de multiplication est : (dents couronne/dents pignon sortie)+1

Donc pour un rapport de 2 il faudrait que le pignon de sortie et la couronne aient le même nombre de dents... et des satellites de taille 0 :crazy:

 

sur ton dessin je vois un diamètre d pour la couronne et un diamètre d/2 pour le pignon de sortie

donc le rapport de multiplication est de d/(d/2)+1 = 3

 

pour bien comprendre l'impossibilité d'avoir un rapport de multiplication de 2, un autre calcul chiffré :

 

une couronne de 10 000 dents

un pignon de 9 960 dents

des satellites de 20 dents

résultat = 2.004 (on s'en approche mais on ne pourra jamais l’atteindre)

 

 



#11 Zénon

Zénon

    Nouveau membre

  • Membres
  • 18 messages
  • Gender:Male
  • Location:France Alsace

Posté 03 mai 2021 - 10:29

Bonjour Forthman,

 

Ok, merci pour les explications, je comprends mieux.

J’avais essayé de comprendre les réducteurs épicycloïdaux, mes c’est pas évident. Donc un réducteur ½ en épicycloïde est impossible si le porte-satellites n’est pas fixe. Je m’en remets à tes conclusions. Pour faire une parabole, c’est similaire à la quadrature du cercle.

Petite parenthèse : (d) est le rayon pas le diamètre, mais cela ne change rien à l’impossibilité.

Bon je revoie mon montage afin de trouver une parade, car j’ai acquis grâce à vous des connaissances supplémentaires. Je reviendrais certainement si vous le voulez bien.

Merci à vous d’avoir pris de votre temps à me répondre.

 

J’ai trouvé une parade aux soucis d’internet, pas simple en manœuvre mais apparemment efficace (pour l’instant ?).



#12 Sandro

Sandro

    Membre chevronné

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 855 messages
  • Gender:Male

Posté 03 mai 2021 - 10:54

Bonjour,

j'ai pas tout suivi en détail, mais si j'ai bien compris, tu cherches un mécanisme qui transmet le couple dans un sens et bloque dans l'autre.

Si c'est bien ça, est-ce qu'une roue à rochet (ie un anti-retour) ne ferait pas ton affaire?

Rochet20050719.png



#13 Forthman

Forthman

    Pilier du forum

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1 242 messages
  • Gender:Not Telling
  • Location:Montauban (82)

Posté 03 mai 2021 - 12:39

Si tu veux une bonne doc simple et rapide tu peux télécharger ce pdf (3 pages) : http://sii-technologie.ac-rouen.fr/Microtechniques/BTS_CIM/CAO_Microtechniques/export/medias/189.pdf

 

Tu as également ce site qui calcule automatiquement le rapport d'un train épicycloïdal : https://www.toutcalc...picycloidal.php



#14 Zénon

Zénon

    Nouveau membre

  • Membres
  • 18 messages
  • Gender:Male
  • Location:France Alsace

Posté 03 mai 2021 - 06:15

Bonjour,

C’est une bonne idée Sandro. Le retour est bien bloqué quand le cliquet et en appui au font de la denture du pignon. L’inconvénient est qu’en mouvement, quand le cliquet n’est plus en appui au fond de la denture, nous sommes en présence d’un système classique ou l’énergie motrice doit assumer la totalité de la réaction au mouvement (aux pertes près bien sur). Car la réaction n’est plus en appui au font de la denture. Ce que je recherche est une réduction de la réaction au mouvement pendant le mouvement. Similaire aux systèmes à contrepoids, mais sans limitation de distance et relativement indépendant de la gravité.

Je suis un vieil enquiquineur quand même. Pourquoi je me passionne pour cela, plutôt que de préférer la pêche ? Je n’en sais rien, c’est comme ça. C’est la raison de ma reconnaissant aux personnes qui veulent bien me renseigner et m’aider dans mes recherches.

 

Merci pour la doc Forthman et cerise sur le gâteau, le lien sur le calcule de l’épicycloïde est formidable. Il confirme ce que tu as écrit.

 

J’ai une confirmation de mes obligations (volontaires) du 14 mai, jusqu’au 15 juillet.

Mes messages seront plus épars entre ces dates. Mais mes loisir seront bien remplis, apprendre à maitriser le logiciel de dessins et revoir ma copie.

Faudra que je pense à mettre une goutte d’huile et à resserrer mes neurones car il commence à prendre du jeu.

A+

 



#15 Oracid

Oracid

    Pilier du forum

  • Modérateur
  • PipPipPipPipPip
  • 5 610 messages
  • Gender:Male

Posté 03 mai 2021 - 08:04

apprendre à maitriser le logiciel de dessins 

Je ne peux pas t'aider pour ton sujet, mais voici un tutorial en français pour t'initier à Paint.net, 'https://youtu.be/IG7wKorXdcE'

Il y en plein d'autres, n'hésite pas à chercher sur YouTube.

Bon courage.



#16 Jekert

Jekert

    Auteur

  • Modérateur
  • PipPip
  • 223 messages
  • Gender:Male

Posté 03 mai 2021 - 08:25

Ce que je recherche est une réduction de la réaction au mouvement pendant le mouvement. Similaire aux systèmes à contrepoids, mais sans limitation de distance et relativement indépendant de la gravité.[/color]
 


Bonjour,
Avez-vous déjà regardé du côté des volants d'inertie ? C'est une masse que l'on fait tourner, ça nécessite une énergie de base pour le ramener à la vitesse désirée (comme un contrepoids à besoin d'être remonté pour posséder une énergie potentielle de pesanteur) mais il doit sûrement exister un coupleur capable de lui donner de l'énergie ou de lui en prendre pour le reste du système

Mon blog  ------  101robotics.com

Ouvrage    -----  Guide pour débuter avec Arduino

Ancien Blog  --  Journal d'un Arduinaute


#17 Zénon

Zénon

    Nouveau membre

  • Membres
  • 18 messages
  • Gender:Male
  • Location:France Alsace

Posté 04 mai 2021 - 06:32

Bonjour,

Jekert,

Dans le lien les formules sont trop complexes pour moi mais j’en déduis que :

_ Le volant d’inertie est une énergie en recherche d’équilibre. C’est un état dynamique. C’est la différence d’un potentiel d’énergie qui est dans un état statique. Exemple réservoir d’eau d’un lac fermé. Bien sur il a fallu le cycle de l’eau pour en arrivé au lac. Même plus, les formations géologiques, la formation de la terre …

_ Si j’utilise ce volant, cette énergie en recherche d’équilibre à nécessité le même apport d’énergie qui sera restituée, aux pertes près bien sur.

L’utilisation de l’énergie est simplement différée exactement comme le contrepoids à besoin d’être remonté pour posséder une énergie potentielle de pesanteur.

Je cherche à se que la charge (réaction) s'auto-équilibre en continue, sans différentiel temporel entre l’équilibrage et l’utilisation.

 

Oracide, j’ai téléchargé (Paint-net) sur (Softonic) avant de regarder le tutoriel pour apprendre. Et j'ai regardé le tuto, j’ai appris qu’il aurait mieux valu que je le télécharge sur le site officiel de (Paint-net), car Softonic installe des virus à l’installation parait-il ? J’ai fait une analyse avec mon antivirus payant et pour l’instant je n’ai rien d’anormal. As-tu eu des soucis ?

 

Pour mes recherches, je pense avoir une piste à exploiter. Je prépare les dessins et les explications.

Je suis trop impatient de partager mes réflexions, je n’ai pas encore utilisé le logiciel de dessins. Mais avec les liens conseillés, je sais représenter les engrenages de façon relativement normalisée, car chaque lien a relativement sa propre représentation.



#18 Sandro

Sandro

    Membre chevronné

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 855 messages
  • Gender:Male

Posté 04 mai 2021 - 08:11

Bonsoir,

 

Vu que tu sembles ne pas vouloir nous dire où tu veux en venir, voici quelques considérations théoriques :

 

1) Cas d'un système fermé (ie rien ne rentre ou sort, ni énergie ni matière) : la quantité d’énergie totale dans le système (tous types confondus : électrique, cinétique, potentielle, thermique, ...) reste constante. Il peut y avoir des transformations entre plusieurs types d'énergie (par exemple entre cinétique et potentielle de pesanteur, dans le cas d'un contre poids)

En théorie, un mouvement "équilibré" comme tu dis serait possible (par exemple une horloge qui ne s'arrêterait jamais, un ascenseur (qui ne transporte personne) avec son contre poids qui oscille monte et descend sans jamais s'arrêter, ...) . En pratique, il y a des pertes (frottements entre autres) qui font qu'une partie de l'énergie se transforme en énergie thermique, qu'on ne peut pas entièrement retransformer en énergie cinétique : le mouvement finira donc quand même par s'arrêter.

Par contre, par définition, rien ne sort d'un système fermé : il n'est donc pas possible d'en extraire de l'énergie (sinon ce n'est plus un système fermé).

 

A noter que ce n'est pas pour autant qu'un système fermé n'a pas d'intérêt. Il serait par exemple, en théorie, envisageable de concevoir une horloge qui tourne pendant 1000 ans avec une seule pile. On pourrait même envisager un ordinateur qui puisse tourner quasi indéfiniment avec une simple pile (en supposant que l'écran ne soit pas lumineux et qu'il n'alimente aucun périphérique).

 

2) Cas d'un système ouvert (ie on considère un volume donné, dans lequel peut entrer et sortir de la matière et de l'énergie) : la masse du système est la masse initiale du système + la masse qui est entrée - la masse qui est sortie. De même, l'énergie du système est l'énergie initiale du système + l'énergie qui est entrée - l'énergie qui est sortie. (nb : pour être plus précis, il peut y avoir destruction de masse accompagnée de création d'énergie (par exemple fission de l'uranium) ou l'inverse : je ne penses pas que ce cas soit ce qui t'intéresse, donc on vas considérer qu'il n'y a ni création ni destruction de masse).

Par conséquent, si tu veux retirer de l'énergie d'un système, celle-ci doit soit être initialement dans le système (par exemple de l’essence que tu brûle, ou une pile initialement pleine), soit être injecté dans ton système (par exemple quand tu fais le plein de la voiture, tu y injecte de l'énergie potentielle chimique). Un volume donné ne contenant qu'une quantité finie d'énergie, tu ne pourra jamais extraire une quantité infinie d'énergie de ton système si elle n'y rentre pas sous une forme ou une autre.

Donc sur le temps long, si tu veux un système qui te fournisse de l'énergie en continue, alors il faut lui injecter la même quantité d'énergie (ou plus si tu considère qu'il y a une partie de l’énergie qui s’échappe sans que tu la récupère). Le mieux que tu puisses espérer est donc un rendement de 100%, c'est-à dire que toute l'énergie que tu mets dans le système sous une forme pas directement utile (par exemple l’essence dans la voiture, l'énergie potentielle de l'eau dans un barrage, ...) soit transformée en énergie utile (mouvement de ta voiture, électricité, ...).

 

 

 

Donc pour conclure :

- pour un système fermé, on peut tendre vers un fonctionnement "sans fin". Il y a là de gros potentiels (je penses en particulier aux ordinateurs, dont il devrait être possible en théorie de réduire drastiquement la consommation électrique)

- pour un système ouvert : on peut tendre vers un rendement unitaire, c'est-à dire que toute l'énergie injecté dans le système en ressorte sous une forme utile. Pour cela, il peut être utile "d'équilibrer" les parties qui restent en permanence dans le système. Par exemple, pour un ascenseur, on mets un contrepoids pour équilibrer le poids de la nacelle : il ne faut donc fournir que l'énergie nécessaire pour déplacer les passagers (et compenser les pertes, qu'on peut tenter de faire tendre vers 0) ; on pourrait faire un ascenseur sans contre poids : ça marcherait, mais il faudrait fournir l'énergie pour monter la nacelle à chaque fois, sans pouvoir la récupérer de manière utile à la descente.

 

 

 

 

 

Enfin, pour ce que tu évoquais à un moment "d'équilibrage" sans limite de distance : tu as quelques méthodes de stockage d'énergie qui n'impliquent pas à priori une limite de distance, par exemple deux aimants que tu peux écarter autant que tu veux. Mais ce n'est pas pour autant que tu pourra y stocker une énergie infinie.



#19 Oracid

Oracid

    Pilier du forum

  • Modérateur
  • PipPipPipPipPip
  • 5 610 messages
  • Gender:Male

Posté 04 mai 2021 - 08:24

Désolé.

Non je n'ai aucun problème et mon antivirus n'a rien détecté.

Je pense que ce qui est dit dans la vidéo est exagéré.

Le site est en https, ce qui est quand même une garantie de sécurité. Ou alors, on doit être complètement submergé de virus.

 

Je ne sais pas d'où provient mon Paint.net et voici la fenêtre que je récupère en cliquant sur le ? , en haut, à droite.

 

                                          PaintNet.jpg

 

En attendant, essaye de le désinstaller, puis de le réinstaller à partir du site officiel.

Mais quel est le site officiel ? Celui-ci, https://www.getpaint.net/index.htmlou le français, https://paintnet.fr/



#20 Zénon

Zénon

    Nouveau membre

  • Membres
  • 18 messages
  • Gender:Male
  • Location:France Alsace

Posté 04 mai 2021 - 09:26

Bonsoir,

 

Tu as raison Oracid, ce doit être exagéré, J’ai la même version. Ne sois pas désolé, je suis très content d’avoir ce logiciel vraiment gratuit et en Français. Ma question était pour info.

 

Je suis désolé de te donner cette impression Sandro.

Ma discrétion pour la suite est uniquement dictée par le souci de ne pas vous encombrer dans beaucoup d’explications où des erreurs seraient latentes. Exemple : rien que deux réducteurs épicycloïdaux en cascade ont généré une vingtaine de messages avant que je puisse me rendre compte de mon erreur. De quelle façon pourrais-je gérer éventuellement plusieurs erreurs à la fois.

C’est vrai que par cette démarche, je sollicite de votre par une aide. Et vous êtes en droit de me faire remarquer que vous n’avez pas à corriger mes erreurs. En résumé : C’est trop facile, j’imagine et je vous demande de vérifier. Vu sous cet angle, je comprendrais tout à fait que vous me laissiez tomber. Cependant je considère que vous m’avez fait grandement avancé. Je prépare mes futurs messages avec beaucoup de précautions, car je ne souhaite pas faire d’erreur. Ce que je souhaite, c’est surtout avoir une théorie finale sans erreur qui se tienne, afin de vous solliciter le moins possible et de pouvoir partager cette théorie finale avec le forum. Car je n’ai aucune prétention de paternité ou autre futilité.

Je vous demande un peu de patience, je vous assure que je fais vraiment le maximum en fonction de mes capacités physiques pour ne pas perdre du temps. Mais je me fatigue beaucoup plus vite qu’à vingt ans.

 

Je suis entièrement d’accord avec tes explications.

Ce qui m’intéresse est le système ouvert. Car (sans entrer dans les détailles d’un fonctionnement actuel) je le regarde non pas sous l’angle de l’énergie qu’on y apporte, mais du déséquilibre énergétique que lui impose sa charge. Et si ce déséquilibre peut être auto-équilibré, le système fonctionnera plus facilement. Je pense que c’est logique. Maintenant l’écrire c’est bien, le démontrer c’est mieux, mais plus difficile.

 

La piste des aimants est très intéressante. Mais je ne cherche pas à stocker de l'énergie, je souhaite réduire le plus possible la réaction en temps réel.

J'ai étudié le fonctionnement des alternateurs et me suis intéressé au couple mécanique qui s'oppose à la rotation quand l'alternateur est en charge. C'est l'effet de la réactance d'induit qui crée ce couple mécanique, dont la valeur est (aux pertes près) équivalente à la charge que la motricité doit assumer.

Beaucoup de constructeurs cherchent la possibilité de réduire au maximum la réactance d'induit. Preuve que ma démarche n'est pas si stupide que cela. Cependant travailler sur la réactance d'induit c'est trop complexe pour moi. Je préfère travailler sur l'équilibrage du couple d'opposition. Pour cela il me faut parvenir à auto-équilibrer la réaction mécanique. C'est toujours simple à écrire. Je constate qu'il n'y a pas que la matière qui résiste, mon imagination est enlisée dans l'obscurantisme de mon intellect.

 

Bon, une bonne nuit va me remettre en forme.

Bonsoir à vous,






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 0 guests, 0 anonymous users