Aller au contenu


Jep31

Inscrit(e) (le) 04 août 2012
Déconnecté Dernière activité déc. 29 2012 03:50
-----

#49022 A méditer

Posté par Jep31 - 26 septembre 2012 - 12:07

J'ai parlé de Boston Dynamics pas du DARPA ! Boston dynamics ne fait pas de robot de combat !

Après personne n'acceptera qu'un robot ait à lui seul la décision de tirer ou pas sur sa cible, jamais. Si certain ont été armé il sont radiocommandé donc là n'est pas le problème.

Il y a un gros problème d'éthique derrière les robot militaire dit "autonome . S'il tire et tue, qui est responsable, le robot, le constructeur, l'ingénieur ?

Les robot militaire actuels sont avant tout là en tant que 3 ème main (oui oui comme dans fantomas ^^ :tatice_03: ), il guide les troupes sur le terrain pour leur attaque et n'agit que sur ordre expresse des troupe au sol, c'est pas skynet, pas du tout.

Bref le sujet de la robotique militaire est et restera un sujet houleux.

skyhack.


Un robot télécommandé armé et une arme et en tant qu'ingénieur ça me dérangerais de travailler à la réalisation d'arme.
Ces robots sont pour l'instant une aide logistique pour l'armée, c'est proche d'une arme puisque ça sert une armée qui elle, tue.
La logistique est très importante dans une armée et pour moi elle participe à l'acte armée.
On a chacun une part de responsabilité, on choisit dans quoi on veut travailler. Quand on travaille pour des sociétés comme celle-ci qui font certes un travail excellent grâce l'argent et leur compétence(il faut toujours les deux) il faut prendre ses responsabilités.
Ces robots ne sont pour l'instant pas des armes et moi qui n'aime pas beaucoup l'armée et qui refuserai de construire une arme, je ne pense pas que je refuserais de travailler sur un drone ou un robot militaire logistique mais c'est un choix plus que délicat à prendre au niveau éthique.

Soit on franchira le pas vers des robots autonome, ce qui n'aurait rien d'étonnant malgré de grosses protestations évidentes. Les pressions seront forte pour passer vers l'autonome.
Soit on choisira l'alternative du commandé totalement à distance. Là aussi il y a le risque d'une prise de distance trop grande. Et de considérer la guerre comme un simple jeu vidéo. Il y a donc là aussi d'énormes risques.

Ensuite il n'est pas exclu qu'on commence par du semi autonome(robot autonome avec une décision humaine requise pour le tir) et qu'on glisse dangereuse vers l'autonome.
Le mode de décision sur le tir peut être ambigu comme j'autorise le tir dans cette zone ! (décision dangereuse) Et avec ce type de "progrès" on glisse doucement et donc avec moins de protestation vers l'autonome complète.

Pour les voitures autonomes il y a une solution pour protéger le fabriquant sur les accidents. Je ne l'explique pas car j'ignore les détails et je risque de me planter. Mais cette solution peut aussi s'appliquer aux armes autonomes. On arrivera à lever sans problème l'aspect responsabilité.
  • Kyu aime ceci