Aller au contenu

Carte Arduino clone

L’énorme succès de l’Arduino vient entre autre de sa license “libre”. Le design du matériel est en effet disponible sous license Creative Commons, alors que la partie logicielle est distribuée sous licence LGPL. Des clones d’Arduino existent donc, ce qui a permis l’émergence de nombreuses déclinaisons compatibles avec l’écosystème mais dotées de...

L’énorme succès de l’Arduino vient entre autre de sa license “libre”. Le design du matériel est en effet disponible sous license Creative Commons, alors que la partie logicielle est distribuée sous licence LGPL. Des clones d’Arduino existent donc, ce qui a permis l’émergence de nombreuses déclinaisons compatibles avec l’écosystème mais dotées de fonctionnalités spécifiques. Si les schémas de la carte sont libres, ce n’est pas le cas du microcontrôleur d’Atmel, mais le bootloader et le compilateur peuvent facilement être adaptés à d’autres architectures (les ARM par exemple). Seul le nom “Arduino” est une marque déposée dans certains pays. Les créateurs préfèrent le restreindre aux produits officiels, en laissant les clones indiquer “compatible avec Arduino” sur leurs périphériques.

Voici une sélection de quelques cartes Arduino et compatibles

Arduino Uno

La classique Arduino Uno, qu’on ne présente plus, reste de loin le modèle le plus populaire. Il intègre un ATmega328p à 16MHz (2 Ko de RAM, 32 Ko de flash, 1 Ko d’EEPROM), une interface USB pour la programmation ainsi que 20 entrées/sorties. On y trouve 6 entrées analogiques capables de convertir une tension sur 10 bits (1024 valeurs différentes), 14 entrée/sorties numériques (dont 6 en PWM) et des bus de communication SPI, I2C et série. Les entrées analogiques peuvent être configurées comme des entrées/sorties numériques si besoin. La carte s’alimente soit en USB, soit grâce à une source externe (7 à 12V). Un régulateur intégré convertit cette tension en 5V. Dans tous les cas, il convient de ne jamais appliquer sur ses broches une tension supérieure à 5V et un courant dépassant les 20mA.

Arduino Mega

La carte Arduino Mega est un modèle plus haut de gamme pour ceux qui veulent plus. Plus de broches : 54 entrées/sorties numériques (dont 15 en PWM) et 16 entrées analogiques. Plus de mémoire : 8 Ko de RAM, 256 Ko de flash et 4 Ko d’EEPROM. Mais aussi plus d’encombrement et pour plus cher (environ 15€ de plus que la Uno). La carte intègre un ATmega2560 à 16MHz ainsi que 4 ports série pour communiquer avec d’autres périphériques. C’est le modèle le plus intéressant pour ceux qui ont de gros besoin.

Arduino Zero

La carte Arduino Zero ressemble physiquement à une Uno, mais son microcontrôleur n’en demeure pas moins très différent. La Zero intègre un ARM 32 bits (un Atmel SAMD21) bien plus puissant. On y trouve aussi bien plus de mémoire (32Ko de RAM, 256Ko de flash), des entrées analogiques sur 12-bits. Une interface I2S (Inter IC Sound) est également présente afin de supporter des accessoires dédiés à l’audio. En pratique, l’Arduino Zero fonctionne en 3,3V et ne peut pas accepter de tension supérieure sur ses entrées, impossible donc de commander une LED sans transistor.

Les clones Arduino

Les clones Arduino sont parfois une bonne alternative lorsque l’on a besoin de fonctionnalités supplémentaires. Il en existe des très performants, cependant la qualité des cartes officielles est incontestée tandis que les clones ne subissent pas toujours un contrôle de qualité.
Attention donc aux clones ultra bon marché ! Si vous avez acheté un clone Arduino à 4€ (frais de port compris) et que vous ne savez pas d’où provient le comportement incohérent de votre programme, ne cherchez plus. Il existe de nombreuses copies conformes de très bonne qualité mais on trouve également sur le marché d’infâmes ersatz mal soudés qui provoquent des faux-contacts à répétition. C’est pourquoi, la fiabilité d’un clone dont le prix est 3 fois moins élevé qu’une « vrai » risque de souffrir. Ne sombrez pas dans les économies de bouts de chandelles !

Les cartes compatibles Arduino

Les cartes à base de SoC ESP8266 rencontrent un grand succès. Et pour cause, elles offrent le Wi-Fi et une compatibilité Arduino pour un prix dérisoire. Les ESP8266 peuvent s’utiliser soit comme contrôleur Wi-Fi externe pour un Arduino, soit exécuter directement des programmes avec un firmware adapter. La version de base dispose seulement de 2 GPIO, mais il existe des déclinaisons plus évoluées. Le prix très faible et le format compact permettent une intégration simple pour commander des appareils à distance en Wi-Fi. Le jouet parfait pour les makers fauchés.

Enfin, les cartes de la famille Teensy offrent une compatibilité Arduino dans un format ultra-compact (encore plus que l’Arduino Micro). Différentes version existent, mais la plus aboutie, Teensy 3.2, embarque un microcontrôleur 32-bit ARM Cortex M4 à 72 MHz dont les performances surpassent largement tous les Arduino de taille comparable. On y trouve également un nombre faramineux d’entrées/sorties (plus de 30). Bref, un Arduino Micro boosté aux hormones.

Détails

Carte Arduino clone 

Résultats 1 - 5 sur 5.
Résultats 1 - 5 sur 5.