00) Projet robot d’une sonde martienne JEKERT.

Avant propos.

Avant de foncer tête dans le guidon, il me semble utile de vous prévenir que toutes les images qui sont présentes dans ce didacticiel sont de très médiocres qualités. En effet, elles sont issues de copies d’écran, technique qui engendre une perte de qualité considérable. Par ailleurs, ce didacticiel que l’on peut consulter en ligne est particulier, en ce sens qu’il est accompagné d’autres documents indispensables (Fiches techniques, Images, didacticiel, programmes pour Arduino …) qui ne seront pas « inter-actifs », mais téléchargeables sans problème sur les liens suivant dont le nombre sera fonction de l’évolution du projet. Vu l’ampleur du didacticiel et le nombre de fichiers à vous proposer, les FICHIERS.ZIP mis en lignes sont organisés en TOMES comme pour un livre. Actuellement sont disponibles :

TOME 1 : JEKERT les études mécaniques disponible ici.

TOME 2 : JEKERT apprend à marcher disponible ici.

TOME 3 : JEKERT les expériences scientifiques disponible ici.

Développement du projet Sonde martienne JEKERT.

Embauché comme ingénieur tous systèmes à la NDRMSE, (National Développement Robot Maker Spatial Enterprise) c’est avec une certaine appréhension que vous présentez votre badge rouge au lecteur optique. Rouge car il vous donne plein accès à l’intégralité des services de l’entreprise et aux dossiers les plus secrets. Sur vos épaules reposent la responsabilité du projet JEKERT, une sonde martienne qui sera envoyée par un lanceur Ariane fin décembre 2019. Vous ne disposez que de deux ans pour finaliser les études, l’assemblage et les vérifications de la sonde scientifique car la fenêtre de tir n’est que de dix jours. Ensuite, il faudra attendre pratiquement une année avant d’avoir une nouvelle opportunité de lancement. Autant dire que l’échec n’est pas une option. (Deux ans, c’est pour le fun, pour créer l’ambiance, car franchement si on en met le double ou le triple, on s’en tamponne le coquillard avec un marteau à bomber les vitres !)
Bon, il faut y aller, le planning est pour le moins chargé, il n’y a pas de temps à perdre. Vous approchez vos yeux du scanner rétinien qui d’une voix métallique approuve votre habilitation de niveau cinq. La grosse lampe verte s’allume alors que la lourde porte métallique s’ébranle. Les battements de votre cœur battent un record. Admirant le panorama technique fantastique qui se découvre progressivement, vous avancez d’un pas presque hésitant. C’est à partir de cet instant que vous devrez utiliser la formation solide acquise à la RMSI, (Robot Maker School Institution) elle sera votre meilleure alliée, car les problèmes vont être nombreux, les pièges innombrables.

La suite est ici.